X

La newsletter

Être au courant des projections à venir, des films en développement, des nouveaux projets...

Extrait

Vidéo bientôt disponible

Synopsis

Filipa César

Sol Miné

Dans ce film-essai qui fait partie d’un projet de recherche en cours, « People are the mountain », l’artiste portugaise Filipa César revisite le travail de l’agronome guinéen Amilcar Cabral, de l’étude de l’érosion du sol de la région portugaise de l’Alentejo jusqu’à son engagement comme l’un des leaders du Mouvement Africain de Libération. A ce chemin de pensée se mêle la documentation du site d’une mine d’or expérimentale, gérée aujourd’hui par une compagnie canadienne et située dans la même zone qu’étudia Cabral à l’époque. Le film explore les définitions présentes et passées du sol comme une zone de dépôt de la mémoire, de la trace et de l’exploitation.


→ 34 min, Portugais / Anglais, 2014


Projections


Pas de projections à venir


Sélections & récompenses


11/11/2015 : Kasseler Dokfest 32°, Kassel, Allemagne
Février 2015 : Festival International du Film de Rotterdam (Première Mondiale)
Mars 2015 : Essay Film Festival – Birbeck Institute for the Moving Image (Londres)
Juillet 2015 : 23ème Festival Curtas Vila do Conde – Portugal (Compétition nationale et internationale)



Fiche technique


Titre du film Sol miné Réalisatrice Filipa César Producteur Olivier Marboeuf Co-producteur ZDB Avec le soutien de Hordaland Art Centre (Bergen-Norvège) Durée 34 min Langue Anglais, Portugais Sous-titres Portugais / Anglais Format 16 mm transféré en HD

Photo-s   1 / 2

MinedSoil_Still1MinedSoil_Still2

Affiche

MinedSoil_Still2

Filipa César

Né au Portugal, en 1975

Vit et travaille à Berlin

Filipa César est née au Portugal en 1975 ; elle vit et travaille à Berlin. Elle a étudié à la Faculté des Arts de Porto et de Lisbonne, à l’Académie des Arts de Munich et a obtenu le Master Art in Context de l’Université des Arts de Berlin (2007). Son travail interroge la relation poreuse entre l’image animée et sa réception publique. Intéressée aux aspects fictionnels du documentaire, et motivée par un désir de pointer le politique derrière l’image animée, l’artiste se situe entre le storytelling, la chronique, le documentaire et le film expérimental. Ses films – F for Fake (2005),Rapport (2007), Le Passeur (2008), The Four Chambered Heart (2009), et Memograma(2010) – ont été présentés à la 8e Biennale d’Istanbul, 2003 ; à la Kunsthalle Wien, 2004 ; au Serralves Museum, 2005 ; au Festival International du Film de Locarno, 2005 ; à la CAG- Contemporary Art Gallery, Vancouver, 2006 ; à la Tate Modern, 2007 ; au St. Gallen Museum, 2007 ; au SF MOMA, San Francisco 2009 ; à la 1ère Biennale d’Architecture de Venise, à la 29e Biennale de São Paulo et à Manifesta 8, Cartagena.



Actualités