X

La newsletter

Être au courant des projections à venir, des films en développement, des nouveaux projets...

← Retour

Les Lundis de Phantom


Débutés en janvier 2013, Les Lundis de Phantom se sont imposés comme un rendez-vous singulier, fondé sur la présentation publique de recherches artistiques en cours. Moments de discussion, de découverte et d’expérimentation, les Lundis sont autant de fenêtres sur l’activité des artistes associés à La Fabrique Phantom.

Photo-s

8.crédits_DISAPPEAR_ONE_MAGLIONI_THOMSON

Programme


Lundi 14 avril 2014 à 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°14 : Ismaïl Bahri

« Un espace pour voir »

Le travail d’Ismaïl Bahri s’ouvre à de multiples références culturelles et esthétiques et développe des expérimentations plasticiennes précises et sensibles. Il utilise des matières simples et les conduit à des transformations, au moyen de gestes et procédés d’inspiration souvent mécanique liés au cinéma ou à la photographie. Ce Lundi de Phantom se porte en contrepoint de la rencontre qui aura lieu le 10 avril au Magic cinéma à Bobigny. Il marquera une étape supplémentaire dans l’élaboration de l’exposition qui se tiendra à l’Espace Khiasma en septembre 2014. Si la dernière soirée a mis en partage l’amorce des recherches actuelles, celle-ci donnera à observer et à penser quelques essais de mise en espace des vidéos en cours de fabrication avec la perspective de faire du lieu un espace pour voir.
A cette occasion, Cécile Poblon, directrice du centre d’art le BBB à Toulouse, est invitée à dialoguer avec l’artiste sous le mode d’un échange ouvert avec le public.

 

Jeudi 10 avril à 18h au Magic Cinéma de Bobigny

Lundi de Phantom n°13 : Ismaïl Bahri

« Hanter les lieux »

Une fois n’est pas coutume, la quatrième rencontre avec Ismaïl Bahri dans le cadre des Lundis de Phantom se déroule un jeudi et hors-les-murs. Cette soirée prendra la forme d’un échange ouvert entre Ismaïl Bahri, Olivier Marboeuf, directeur de l’Espace Khiasma et le public. Elle gravitera autour des recherches vidéographiques de l’artiste et de l’exposition qu’il prépare pour septembre 2014 à l’Espace Khiasma. Il y sera notamment question de L’Espace Khiasma comme lieu à fabuler, à hanter depuis un autre lieu, le Magic Cinéma. Quels transferts ou transvasements impulser entre ces deux lieux ? Comment parler, raconter cet espace depuis un ailleurs ? Comment parler d’une exposition de vidéos depuis une salle de cinéma ?   Cette soirée sera suivie d’une autre rencontre qui se tiendra le 14 avril à l’Espace Khiasma, au cours de laquelle seront mises en partage et en espace les recherches autour de l’exposition ; soirée où il sera notamment question d’écran, de projection et de salle de cinéma…
Dans le cadre du festival Bande(s) à part du 1er au 13 avril 2014 à Bobigny

 

Lundi 7 avril 2014 à 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°12 : Carlos Casas

« Cimetière »

Pour son premier Lundi de Phantom à Khiasma, Carlos Casas propose une sélection de matériaux audiovisuels et de recherches (photographies, maquettes, dessins et cartes) pour un film à venir autour du mythique cimetière des éléphants. Un voyage à travers le deuil et la réincarnation, le mythe et la vision. Cimetière est un film exploratoire divisé en trois parties, trois visions et trois façons de saisir l’expérience audiovisuelle, un film d’aventure qui se replie dans un film expérimental et se réveille comme une science-fiction documentaire. Au cours de son voyage, le spectateur sera sensoriellement anéanti, privé de son, d’image et plus tard resaisi par la musique et les apparitions. Une aventure au cœur de l’expérience cinématographique qui doit autant à Tarzan qu’à La Région Centrale de Michael Snow.

 

Lundi 31 mars 2014 à 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°11 : Pierre Michelon

« Un petit morceau de bois » Performance-documentaire d’un discours non-prononcé

Une masse brillante siffla à mon oreille gauche, frappa violemment le fond, tomba à mes pieds. Je la ramassai, l’élevai au-dessus de ma tête en continuant le discours. C’était une arme que je n’ai jamais revue : un morceau de bois de quarante centimètres, dans lequel était planté perpendiculairement un énorme clou. Il en arriva quelques autres. En approchant, il eût été facile aux lanceurs de m’atteindre à coup sûr.
 André Malraux relatant son discours à Cayenne en 1958, in Antimémoires, Gallimard, 1972 Au travers d’un discours non-prononcé par André Malraux à Cayenne, Pierre Michelon s’intéresse à un épisode marquant de l’histoire de la départementalisation en Guyane française : le référendum de septembre 1958 portant sur la Constitution de la Ve République. Un petit morceau de bois aménage cette histoire au gré des versions : celles des indépendantistes, des communistes, des gaullistes, des ministres, ou tout à la fois. C’est le cas de Jean Mariema, figure importante du militantisme guyanais avec lequel Pierre Michelon construit cette ébauche de film.
 Approuvez-vous la Constitution qui vous a été proposée par le Gouvernement de la République ? Question laissée sans réponse, ou constamment épuisée par les luttes guyanaises qui se poursuivent au présent de l’indicatif : enclavement économique, cohésion sociale, pillages officiels ou clandestins, Université de plein exercice… Ce Lundi de Phantom est l’occasion d’une présentation de ce projet en cours qui imagine une approche sensible de l’enquête historique, entre documentaire et fable.
Avec la participation de David Legrand.
En présence de Françoise Vergès et Mathieu K. Abonnenc.

 

Lundi 2 décembre 2013 à 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°10 : Silvia Maglioni & Graeme Thomson

WHAT RISES

FROM THE DEPTHS

CANNOT HELP

BUT BREAK THE SURFACE

Des images d’une traversée transatlantique émergent d’un noir profond, englobant. Des absences présentes, elles résident dans le domaine du visible pour quelque temps, avant de disparaitre ou de s’effacer progressivement dans le noir, certaines apparaissant juste le temps d’un éclair, d’autres luttant pour atteindre la surface. Additionnées (ou soustraites), elles composent les rushes, l’épave d’un film naufragé; des images de scènes entrevues, allant lentement ou soudainement vers la lumière, avant de sombrer dans la profondeur d’où elles sont venues. Témoins muets au désastre de leur propre inachèvement, ces images sans profondeur ne peuvent que briser la surface dont elles constituent une partie, même quand elles restent immergées dans un paysage sonore mouvant, composé de signaux interrompus, des voix presque noyées et des rêves engloutis.

 

Lundi 21 octobre 2013 à 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°9 : Ismaïl Bahri

Artiste associé et en résidence à La Fabrique Phantom

Ismaïl Bahri prolonge la réflexion entamée depuis le début de sa résidence et met en partage de nouvelles recherches vidéographiques gravitant, notamment, autour de projections, d’écrans, d’ellipses et de « films à blanc ». Cette rencontre se propose de tester les sutures lâches que l’artiste tente d’entretenir entre son travail vidéo et une certaine archéologie du cinéma. Pour ce faire, il invitera des interlocuteurs avec qui confronter pensées et regards.

 

Lundi 16 septembre 2013 à 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°8 : Le Lundi des Lundis

Quel cinéma fabriquons-nous ?

Pour ouvrir la saison, nous vous invitons au Lundi des Lundis qui rassemblera les artistes et cinéastes des rendez-vous à venir afin de partager avec eux leur processus de travail : Jean-Claude Taki, Ismaïl Bahri, Pierre Michelon, Silvia Maglioni & Graeme Thomson. L’occasion d’échanger sur le laboratoire de cinéma qu’incarne La Fabrique Phantom – nouvel outil dédié au développement des pratiques contemporaines du film : un espace vivant de recherches et de rencontre, une communauté associant professionnels et publics, s’adaptant aux spécificités de chaque projet.

 

Lundi 17 juin 2013 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°7 Martin Le Chevalier

Rencontre autour de son film en développement : « Münster »

Un régime communiste fut instauré en 1534 à Münster, en Allemagne. Martin Le Chevallier prépare un film qui racontera la gloire et la chute de cette utopie mystique. Ce lundi est l’occasion pour lui de présenter ce projet, de débattre avec le public des solutions formelles et narratives qu’il envisage (comment restituer l’Histoire sans la reconstituer?) et d’échanger sur les questions qui traverseront le film (la croyance nourrit-elle l’espérance politique?).

 

 

Lundi 10 juin 2013 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°6  Ismaïl Bahri

Le sixième Lundi de Phantom vous invite dans l’atelier d’Ismaïl Bahri

Après une première rencontre consacrée aux « manières de faire », ce nouveau rendez-vous avec Ismaïl Bahri gravitera autour d’une série de vidéos en cours de réalisation. Cette soirée donnera à voir  une tentative de mise en espace de ces recherches « en train de se faire » et prendra la forme d’un échange avec le public invité à entrer au cœur d’un dispositif qui se cherche – où chaque image émet une pulsation et se transforme imperceptiblement. Découvrez l’entretien d’Ismaïl Bahri par Olivier Marboeuf

 

Lundi 13 mai 2013 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°5 Jean-Claude Taki

Autour de la résidence du cinéaste en Seine-Saint-Denis

Pour nous faire partager la carte blanche dont il bénéficie dans les archives de l’Institut National de l’Audiovisuel, le cinéaste présente au public différentes sources et valeurs d’archives.  Jean-Claude Taki investit l’Espace Khiasma avec une installation inédite et invite Gérald Collas pour une discussion ouverte sur les multiples usages de l’archive.
Gérald Collas est producteur pour l’Institut national de l’audiovisuel et programme régulièrement des sélections ou anime des séminaires dans le cadre de festivals de cinéma documentaire.

 

Lundi 22 avril 2013 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°4 Alex Pou

Autour du film « Histoire de l’ombre (histoire de France) »

Après deux années de gestation en résidence à l’Espace Khiasma, soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis, Alex Pou dévoile les premiers fragments de son film Histoire de l’ombre (histoire de France), errance depuis la Seine-Saint-Denis vers des contrées inconnues. Pour ce nouveau Lundi de Phantom, Alex Pou expérimente une forme d’installation-laboratoire qui met en tension l’écriture du film rêvé – ses utopies, ses apparitions – et l’histoire du film vécu. Ou comment un film mental s’anime sans jamais résoudre ses énigmes.

 

Lundi 4 mars 2013 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°3  Ismaïl Bahri

« Par dons et captures »

Ce premier rendez-vous avec l’artiste en résidence s’articulera autour des « manières de faire ». Ismaïl Bahri invite Marie Doyon à jouer l’intercesseur, selon un procédé de dons et de captures entre l’artiste et le public. Il sera notamment question d’échelle et de rythme de travail, mais également des relations entre artistes, ainsi que des porosités éventuelles entre leurs différents contextes de vie et de recherche. Vidéos, images, documents, objets, dessins, intuitions délaissées ou en veille, livres et mots, seront déposés sur une table de travail qui deviendra, le temps d’une soirée, collective.

Découvrir l’entretien filmé d’Ismaïl Bahri

 

Lundi 28 janvier 2013 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°2  Jean-Claude Taki

Rencontre avec l’artiste en résidence à Khiasma

Depuis une décennie, les mutations urbaines s’accélèrent en Seine-Saint-Denis. Pour témoigner de ces bouleversements, Khiasma invite des artistes à porter un regard singulier sur ce territoire. Dans le cadre de ce programme, le cinéaste Jean-Claude Taki débute en 2013 une résidence d’un an en forme d’immersion dans ces paysages en mouvement qu’il mettra en dialogue avec des images d’archive. Pour ce premier rendez-vous autour de son travail, il présentera une sélection de ces films courts guidée par les thèmes récurrents qui traversent son œuvre : la disparition, la mémoire, la mise en fiction de l’archive et un certain cinéma de l’errance. Résidence soutenue par le département de la Seine-Saint-Denis. En collaboration avec l’INA. Découvrir le diaporama sonore de la soirée

 

Lundi 21 janvier 2013 20h30 à l’Espace Khiasma

Lundi de Phantom n°1  Julia Varga

Autour du film en cours « Un papillon est passé »

Le premier Lundi de Phantom vous invite à une projection d’extraits choisis du film de Julia Varga en cours de montage : Un papillon est passé. Immergée dans le quartier copte de Manchiet Nasser au Caire, la réalisatrice a filmé les espoirs, les revendications et les désillusions de la révolution égyptienne de 2011. Vous pourrez aussi devenir coproducteur du film, en partenariat avec  Touscoprod : Phantom vous propose d’apporter une contribution financière, du montant de votre choix, et de participer ainsi à l’aventure qui verra le jour en 2013.




Affiche

LUNDIS

Films présentés

n°1 : Julia Varga, Un papillon est passé
n°2 : Jean-Claude Taki, Au risque de se perdre
n°3 : Ismaïl Bahri, Par dons et captures
n°4 : Alex Pou, Histoire de l’ombre (histoire de France)
n°5 : Jean-Claude Taki, Au risque de se perdre / soirée en collaboration avec l’INA
n°6 : Ismaïl Bahri, Dans l’atelier
n°7 : Martin Le Chevallier, Münster
n°8 : Le Lundi des Lundis – Quel cinéma fabriquons-nous ?
n°9 : Ismaïl Bahri, Retour d’expérience
n°10 : Silvia Maglioni & Graeme Thomson, WHAT RISES/ FROM THE DEPTHS/ CANNOT HELP/ BUT BREAK/ THE SURFACE
n°11 : Pierre Michelon, Un petit morceau de bois
À VENIR
n°12 : Carlos Casas, Cimetière
n°13 : Ismaïl Bahri, Hanter les lieux
n°14 : Ismaïl Bahri, Un espace pour voir    


Lieu-x

Espace Khiasma 15 rue Chassagnolle 93260 Les Lilas www.khiasma.net




Actualités