X

La newsletter

Être au courant des projections à venir, des films en développement, des nouveaux projets...

Synopsis

Marta Popivoda

Yougoslavie, comment l’idéologie a mû notre corps collectif

 

Yougoslavie, comment l’idéologie a mû notre corps collectif interroge la mise en scène de l’idéologie aux travers de performances de masse dans l’espace public. Marta Popivoda a rassemblé et analysé du matériel filmique yougoslave allant de 1945 à 2000. En ciblant les performances officielles de l’État (actions pour le travail des jeunes, défilés du 1er mai, célébrations de la journée de la jeunesse, etc), et les manifestations d’opposition (1968, manifestations étudiantes et populaires des années 90, révolution du 5 octobre, etc.), elle montre par les images l’épuisement du lien entre un Etat communiste et son peuple.


→ 62 min, Serbe, 2013


Sélections & récompenses


2014
Festival International de Films de Femmes de Créteil  – Compétition documentaire
98weeks research/project — Beyrouth, Liban

 

2013
63rd International Film Festival – Forum Expanded – Berlin
Künstlerhaus – Halle für Kunst & Medien – Graz, Autriche
Mention Spéciale du Jury de la Compétition documentaire – Sarajevo Film Festival
Arsenal – Institut für Film und Videokunst e.V. – Berlin


Documents

Bande-annonce


Fiche technique


Titre Yougoslavie, comment l’idéologie a mû notre corps collectif.
Réalisation Marta Popivoda
Scénario Ana Vujanović et Marta Popivoda
Montage Nataša Damnjanović

Production TkH [Walking Theory], Belgrade
Les Laboratoires d’Aubervilliers, Paris
Universität der Künste, Berlin
joon film, Berlin

Date 2013
Durée 62min
Pays Serbie / Allemagne / France

Langue d’origine Serbe
Sous-titres Français
Couleur Couleur et N&B

Diffusion VOSTFR  Phantom
Support de projection Bluray

 

 


Affiche

Yougoslavie

Marta Popivoda

Né à Belgrade (Yougoslavie) en 1982

Vit et travaille à Berlin et Belgrade

Réalisatrice et vidéaste originaire de Belgrade et actuellement basée à Berlin, Marta Popivoda a suivi des études de réalisation à la Faculté des Arts Dramatiques de Belgrade et détient un master en film expérimental de l’Université des Arts de Berlin pour lequel elle a obtenu une bourse DAAD. Son travail artistique explore la question de la structure du pouvoir discursif dans le milieu de l’art contemporain ainsi que dans les sphères culturel et politique yougoslaves. Elle relie ces interrogations en se référant à l’idée de l’artiste comme ingénieur social qui intervient dans la réalité de la société depuis une position artistique et culturelle. Membre du collectif éditorial TkH (Walking Theory), plate-forme théorique-artistique à Belgrade, Marta Popivoda a crée et participé en son sein à de nombreux projets culturels internationaux, dont illegal_cinema depuis 2007. Ses œuvres ont été présentées lors de festivals et d’expositions à l’international. La première de son dernier film, Yougoslavie, comment l’idéologie a mû notre corps collectif, a eu lieu lors de la 63e Berlinale.



Actualités